AL HILAL, gagner pour N’Gaoundéré et mourir

0
337

Après la mort subite de FAUCON Blanc de l’Écurie CHEIKH Al-Arab à quelques heures seulement de la compétition, c’est au tour de l’Écurie NASSER BASKET et toute la ville de N’Gaoundéré qui vont vivre à leur tour la disparition d’un grand cheval sur le dos duquel repose, pour le cas d’espèce, l’honneur et l’espérance de toute une Région
En réalité, c’est toute la grande famille hippique du Cameroun qui est endeuillée avec la brusque disparition de Al-HILAL quelques heures seulement après sa brillante et épique victoire qui a soustrait l’Adamaoua d’une certaine humiliation devant son propre public.

En effet, champion successif de deux précédentes rencontres inter-régionales, Al-HILAL qui appartient à l’écurie Nasser Basket est un mâle de cinq ans venu dans la scène hippique camerounaise il y a juste un an et demi. Il vient tout droit de la célèbre écurie de Abdoulaye LAMANA du Tchad. Descendant du très célèbre coursier DAR AS-SALAM et de l’invaincue jument ALBICHIR, donc bien né, Al-Hilal est destiné à faire parler de lui en bien.
En effet, Ce grand jour du calendrier hippique de CamGalop, le 25 janvier 2014 au stade hippodrome de N’Gaoundéré, était une occasion historique pour démontrer, lors de l’épreuve reine, la 5ème course sur 2000 mètres, devant ses fans, que sa réputation et l’ascendance dont on le réclame ne sont pas surfaites.
Devant une foule, jamais venue aussi nombreuse au stade, de mémoire de citadin, bouches ouvertes, cœurs battant, yeux suspendus sur son corps fluide, Avec son familier jockey MOCTAR, il n’a pas failli à sa mission. Il va rattraper et coiffer de justesse un autre champion à la réputation bien établi Arabi de l’Écurie Saaré Demsa
Les spectateurs, dont la majorité, on sen doute bien est de l’Adamaoua, libérée par cette victoire à l’arrachée, laisse exploser sa joie et perdant tout sens du risque et danger. Ils vont envahir la piste alors que de nombreux chevaux n’ont pas encore traversé la ligne d’arrivée au grand dam des agents de sécurité qui ne pouvaient les contenir tant ils étaient nombreux et compactes.

La foule ivre de joie a porté très haut le jockey MOCTAR et le jeune Nasser Basket propriétaire du cheval et les a porté vers le Lamido à qui le trophée sera remis. Le Lamido a accueilli ce geste de gratitude du l’Ecurie championne avec un large sourire et une joie manifeste qu’il avait du mal à dissimuler en dépit de la constante retenue que lui impose les règles non écrites de son statut.
Le cheval quant à lui ne pouvant être soulevé comme les autres sera couvert de milles baisers et caresses.
Mission accomplie avec honneur et manière. Malheureusement, le Héros du jour et peut être de toute la saison hippique raccrochera, pour de bon, ses sabots, quelques heures seulement après avoir tout donné.
La même nuit, la douloureuse nouvelle s’est très vite propagée comme un feu de brousse atteindra tout le monde. Même les CamGaloppeurs de Yaoundé et Douala qui ont tenue à prendre part à la fête de N’gaoundéré et qui ont réussi à rattraper la couchette de CAMRAIL n’ont été épargnés. Elle a pris tout le monde au dépourvu et profondément bouleversé la grande famille du cheval du Cameroun et du Tchad, lieu de naissance du champion.
Cette nouvelle est d’autan plus émouvante et triste que le jockey et le propriétaire de Al-Hilal, en plus d’avoir une passion sans limite pour leur cheval, ami et compagnon de tous les jours, ont su assumer sans faillir l’entretien d’un si grand champion malgré leur très jeune âge.
Espérons que Les messages de compassion qui pleuvent des 4 coins du Cameroun sauront atténuer la grande peine que ressentent l’Écurie Nasser Basket et les fans de ce champion.
L’équipe de CamGalop.info adresse au public de l’Adamaoua et aux amis du regretté grand champion Al-Hilal leur sincères compassion et soutien moral et souhaite qu’ils gardent intacte leur passion pour le cheval en dépit de cette pénible et bouleversante épreuve.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here