Discours d’ouverture de Lamido de Demsa

0
557

A tout seigneur tout honneur. Vêtu de sa ténue traditionnelles d’apparat des grands jours, lunettes noires bien ajustées, Sa Majesté Aboubakar Moustapha, Lamido de Demsa, grand propriétaire des chevaux et Vice-Président de CAM-GALOP prononce le discours d’ouverture de la saison hippique de CAM-GALOP 2013- 2014 le 16 Novembre 2013 au stade municipal  Lamido Hayatou de Poumpoumré de Garoua, capitale par excellence du cheval dans le Septentrion.

Etaient présents à cette cérémonie de lancement :
–    Le Secrétaire Général de la Région du Nord représentant le Gouverneur empêché,
–    Le représentant de son Excellence le Dr Taïga Ministre de l’Elevage des Pêches et des Industries Animales (MINEPIA), Mr Mandtoumbi Dieudonné du Service de la Production du Gros Bétails dépêché à cet effet,
–    Les autorités traditionnelles et les propriétaires des écuries.
–    The last but not the least les responsables administratif et commerciaux de MTN CAMEROUN dont l’appui financier a facilité de façon significative la tenue de cet évènement.


Excellence Monsieur le Gouverneur,

Honorables Lamibés,
Mesdames,
Messieurs,
Chers Invites,

Je tiens d’abord à exprimer mes remerciements et ma profonde gratitude à Monsieur le Gouverneur de la Région du Nord et en particulier à notre distingué Président, l’Honorable Kamssouloum Abba Kabir qui m’ont fait l’honneur de me confier la présidence de la présente cérémonie.

Mes remerciements s’adressent également à tous les membres de l’Association CAM-GALOP venus de Maroua, N’Gaoundéré et Garoua ainsi qu’à tous les amis du cheval qui ont fait le déplacement pour se joindre à nous cet après midi ici au stade municipal de Laïndé, désormais lieu mythique de la course hippique au Nord-Cameroun.

Je ne saurais oublier de dire un grand merci a MTN Cameroon notre partenaire durant cette année sportive 2013-2014. Grace à son précieux soutien. Nous espérons pérenniser l’activité hippique et chevaucher d’autres étalons plus puissants et plus performants pour le bonheur du sport camerounais.

Je suis particulièrement heureux de vous féliciter d’avoir bien voulu assister en aussi grand nombre à cette cérémonie et de donner ainsi une preuve de sympathie à l’endroit de notre association CAM-GALOP.

En effet, créé par autorisation N° 029/RDA/K22/SAAJP du 27 Aout 2013. L’Association hippique CAM-GALOP qui est à la première édition de ses activités, à pour objectif la promotion et le développement des activités liées au cheval et se propose de redonner à ce fidèle compagnon de l’Homme sa valeur d’antan et toutes ses lettres de noblesse.

A terme, nous envisagerons avec le précieux concours des pouvoirs publics et surtout du Ministère de l’Elevage à la naissance par croisement de diverses espèces d’une race de cheval Camerounais à l’instar du cheval Tchadien.
Mesdames,
Messieurs,
Chers invités,
Pour comprendre l’amour que nous avons du cheval soulève toutes les passions et de nombreuses convoitises, il faudrait d’abord le situer dans un contexte historique.

A l’époque d’avant la colonisation, le cheval était au centre des activités de l’Homme : labours, mariages, conquêtes.

Aujourd’hui encore, il fait l’honneur et la fierté de certaines chefferies et royaumes du Grand Nord-Cameroun et en particulier les chefferies Peul dont je suis l’un des fiers descendants. En effet ne dit-on pas que le cheval apporte à l’Homme ce que l’être humain est incapable de lui donner ?

Mesdames,
Monsieur,
Chers Membres,
Avec la création de CAM-GALOP, nous voici donc assuré de ne pas manquer de cadre légal pour nos activités. Chacun de nous est assuré désormais de pouvoir trouver une réponse à ses préoccupations.

Je peux d’ores et déjà vous affirmer que des réflexions seront entamées dans le sens de porter sur les fonds baptismaux  la création de la fédération Camerounaise du Sport Hippique tournée vers les normes olympiques.

Nous avons tous, la mission d’en assurer le plein succès.

Et surtout, n’oublions pas que tout en nous livrant à notre divertissement favori, nous avons à remplir un rôle utile, qui est le rayonnement de la culture camerounaise.

Bref, chers amis, nous ne pouvons que nous trouver particulièrement heureux de faire partie de cette association, à laquelle je souhaite et prédis une longue existence, ainsi qu’à la concorde qui règne entre nous.
Ceci dit, je vous souhaite de passer un agréable moment en l’honneur du cheval.

Vive l’association CAM-GALOP
Vive ! Le Cameroun
(Je vous remercie)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here