LA COURSE HIPPIQUE du 22 mars à Maroua a été un grand succès. Selon l’Oeil du Sahel

0
524

C’est un événement des grands jours que les populations de la ville de l’Extrême-nord ont vécu le 22 mars 2014 au stade Lamido Yaya Daïrou de Maroua. En effet, la course équestre et la fantasia font partie des événements culturels qui mobilisent de tout temps hommes et femmes de cette région. La cinquième journée de la saison hippique de Cam-Galop n’a donc pas dérogé à la règle.

Il est 16h20 ce 22 mars quand les chevaux font leurs premiers galops pour le premier tour, 15 chevaux de sexe masculin de race dont la moyenne d’âge est de quatre ans, sont sur la ligne de départ. Ces premiers compétiteurs viennent d Garoua et de Maroua. Les jockeys sont tous ou presque des jeunes originaires de la partie septentrionale.

Cinq minutes après, on découvre sous les acclamations du public les trois premiers vainqueurs : Empereur, cheval n°1, s’adjuge la première place suivi de Dourbali, n°6 et Général n°14. Suivront six autres courses qui consacreront les victoires éclatantes des chevaux de Cheikh Al-Arab de l’Honorable Kamssouloum Abba Kabir. Un plaisir que ne boude pas le Député. « Il faut prêcher en donnant le bon exemple. Et nous croyons qu’un travail bien fait mérite toujours une bonne récompense. Je me suis engagé à faire de la promotion du cheval au Cameroun, il est normal que je commence moi-même à montrer le droit chemin ».

Kamssouloum Abba Kabir n’est pas le seul propriétaire d’écurie à avoir eu le sourire aux lèvres. Amadou Djaouro et Mohamadou Issa, respectivement propriétaires des chevaux Ghandi et Al-Her, ont également vécu de grands moments de bonheur. Les performances de leurs chevaux ont été saluées par des applaudissements des spectateurs.
« L’affluence da été importante, autour de 5000 spectateurs. Cela nous motive à donner le meilleur de nous-mêmes », explique Ousmane Moussa, membre du Comité d’organisation de la saison hippique de Cam-Galop.

En effet, la cinquième journée de la saison hippique a attiré les meilleurs chevaux des écuries de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-nord. Des sept courses du jour, les chevaux de Kousseri ont ravi la vedette aux écuries de Maroua, Demsa et Garoua. La plus prestigieuse de cette compétition est la course de 2000 mètres qui a été remportée par Zeyna. Le cheval n°3 de l’écurie Abdoulaye Adoum de Garoua s’est imposé avec une longueur d’avance sur ses poursuivants. En plus du grand trophée de la cinquième journée, Zeyna s’en tire avec le prix de la meilleure jument de la compétition.
Au total, une dotation de 1 092 000 F cfa a été partagée entre les 21 meilleurs compétiteurs. Le reste des compétiteurs s’est partagé des lots de consolation prévus à cet effet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here