l’Histoire de Maroua

0
617

Actuel chef lieu de la province de l’extrême-nord du Cameroun, Maroua doit son nom au chef Guiziga Marva. Les peuhls ou fulbé s’y installent au XVIIIème siècle sous l’influence du fulfulde, Marva devient Maroua.

Le XIXème siècle est florissant sous l’administration du Lamido Modibo Hamann. La ville est alors implantée sur les deux rives du mayo kaliawo, le Lamidat Réside sur la rive gauche du Kalliawo comme actuellement. La rive droite est appelée Domayo pour dire l’autre côté de la rive. Après la prise de la ville par la prise de la ville par les allemands en 1901, les quartiers sous administratifs sont crées ; de la résidence actuelle du gouverneur qui surplombe la ville de Maroua est bâtie en 1905. Depuis lors, la ville connait une croissance régulière vers l’Est et le sud.

En décembre 1914, après l’entrée des troupes franco-anglaise au nord Cameroun, le colonel Brisset investit Maroua. Maroua devient alors le chef lieu de la région qui correspond à l’actuelle province de l’Extrême nord, sous l’administration française. A partir de 1917, ensemble administratif actuel avec bureau de douane, bureau de poste, dispensaire est mis en place.

Vers les années 1960, la ville s’est étendue surtout vers le nord et vers l’est (Douggoy, Lopéré, Doualaré). Maroua est une métropole traditionnelle et cosmopolite. Elle compte 250.000 habitants environ (cf. annuaire statistique du Cameroun). Depuis l’indépendance, la ville a considérablement grandi avec un taux d’accroissement démographique estimé à 9%l’an ces dernières années. Il apparaît que les immigrants proviennent surtout de l’exode rural à partir des arrondissements et départements voisins.

N.B: source : BCEOM » ville de Maroua, Etude du plan d’urbanisme directeur « novembre 1980.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here