Quand le cheval se lâche, le bas vendre se fâche

0
381

Il est fréquent de rencontrer dans les grandes compétions, des chevaux en érection. Mais il y a un qui s’est fait particulièrement remarquer ce mardi soir au stade municipal de Garoua. No Comment, disent souvent les Anglais. Le plus surprenant c’est que le public local ne semble pas prêter la moindre attention à cette agitation du bas vendre de notre ami.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here